L’horloger gastronome

Au sein du nouvel écrin gastronomique de la marque horlogère F.P. Journe à la rue du Rhône, le chef Dominique Gauthier revient sur le devant de la scène.

Vêtu d’une veste de cuisine et d’un tablier blanc immaculé, Dominique Gauthier sort de sa cuisine au début du service de midi, l’air enjoué, le teint hâlé et le sourire engageant. Les convives se pressent pour (re)découvrir ce restaurant qui a eu son heure de gloire pendant de longues années, réputé pour son entrecôte et sa sauce secrètement gardée, ses frites et sa salade verte. L’ancien chef du Chat-Botté, le restaurant gastronomique de l’hôtel Beau-Rivage, se réjouit d’avoir changé de rive et semble même avoir retrouvé son panache, sa fougue et une étincelle dans le regard qui ne trompe pas. 

Img 9576 1
Salle du restaurant F.P. Journe ©Edouard Amoiel

Approche viticole

Ce cuisinier a toujours fait partie de la scène gastronomique genevoise mais il suffisait d’un changement de rive pour véritablement le retrouver. Il était sûrement temps pour lui de se réinventer et l’opportunité de reprendre les cuisines du 47 rue du Rhône était trop belle pour ne pas la saisir.  C’est non sans émotion que les retrouvailles avec ce lieu chargé d’histoires font ressurgir des souvenirs de jeunesse enfouis dans les mémoires. Dans un nouveau décor, murs boisés, tables nappées plus espacées, larges tableaux représentant les complications horlogères, prenons place au restaurant F.P.Journe. 

À peine quelques semaines après l’ouverture, l’équipe en place donne l’impression d’avoir toujours été là. Avec Pascal Brault en maître de cérémonie du côté de la salle et Tand Bogdan pour la sommellerie, rien n’est laissé au hasard. Ni trop présents, ni trop distants... les acteurs du service font déjà la différence. La carte des vins, composée d’étiquettes bordelaises et de certains grands noms bourguignons, propose également une ribambelle de domaines régionaux et d’ailleurs. Une attention viticole fortement appréciée lorsque l’on connaît les tarifs pratiqués par certains établissements de la rive droite. 

Volaille Fp Journe ©eamoiel 1
Volaille du Nant d’Avril truffée, millefeuille de pommes de terre - ©Edouard Amoiel

Volaille truffée

Alliant classicisme, tradition et une touche d’actualité, Dominique Gauthier délivre une partition gastronomique de haut niveau. Le chef a du métier et le fait ressortir sans en abuser. Alors que nous retrouvons les incontournables scampis rôtis en kadaïf, agrumes et basilic, l’œuf de la Ferme du Lignon au cœur coulant, accompagné de quelques chanterelles, ravit nos papilles faisant dignement le lien entre les dernières feuilles d’automne et les premiers flocons d’hiver. Sans hésitation le couteau entaille délicatement la volaille truffée du domaine du Nant d’Avril et son mille-feuilles de pommes de terre. Un moment gustatif qui confirme tout le savoir-faire du cuisinier.

Dominique Gauthier est donc bel et bien de retour. Il faut bien avouer que sa cuisine nous manquait ! Une cuisine de cœur - classique certes - toujours élaborée dans les règles de l’art et qui a finalement trouvé sa place et pris son envol au cœur de notre belle cité de Calvin.  A ses côtés, une brigade aguerrie, l’accompagne. Alors qu’une jeunesse fougueuse et décomplexée pousse au portillon de la créativité, le chef n’est néanmoins pas prêt de nous quitter ni de se reposer sur ses lauriers. Heureusement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes food addict ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer !

Que vous soyez un amoureux de la cuisine ou simplement curieux de découvrir l'univers de la gastronomie, cette Newsletter est faite pour vous. Plongez dans cet univers captivant et laissez-vous emporter par la passion de la cuisine et la créativité de ses acteurs les plus talentueux.

Newsletter Form